The Girl from Ipanema


Spéciale dédicace à “The Girl from Newark”, parce que Whitney, son sourire qui rayonne, j’y ai pensé tout du long. J’aime tellement chanter sous l’émotion. Quand c’est le palpitant qui  fait fonctionner mon diaphragme, ça sonne jamais pareil. En réalité je suis plutôt contralto avec une voix de bagnard, mais la zone de confort ça va deux minutes. Et puis parfois le micro coupe, et puis je chante à travers un collant pour éviter les “shhhhhh” et les “popop” de mon vieux micro mais je sais que vous serez mignonnes.

Je vous encourage à mettre le casque  parce que dans mes enceintes, le son sort tout bizarre. Et puis n’hésitez pas à me dire si vous aimez, que ça me motive à finir mes chansons. Lorsque la confiance manque, les encouragements sont autant de carburant.
“I learned from the best”* qu’elle disait Whitney, eh bah moi aussi je peux le dire. Parce que même si je n’ai pas fini d’apprendre, petite dans mes ébauches de vocalises, au côté de M.J, Miriam et quelques autres, elle a toujours été là.

___________

* “J’ai appris du meilleur

Vous aimerez peut-être