Rockwilder

 

 

Le temps passe vite. Plus d’un mois que c’est le silence radio par ici. Non, parce qu’ après l’épisode du poumon batard (plus ou moins résolu, en fait ça dépend des jours) il a fallu composer avec des travaux de rénovation à la maison. Mauvais timing ! Les terrasses qui ruissellent et les plafonds qui noircissent, c’est carrément chronophage.

 

Ces derniers jours, où ça allait mieux, entre deux râles asthmatiformes je revêtait un baggy de warrior et plongeait la tête la première dans le plâtre (mais je vous rassure, sans le “décolleté arrière” parfois cher aux maçons). Malheureusement j’ai également profité de cette période bien nase pour renouer avec l’onychophagie. J’en suis absolument contrite, c’est fooort moche et en plus j’ai mal aux doigts (hum). Décidément, il en aura fallu peu pour que j’envoie valdinguer mes bonnes résolutions.

 

D’un point de vue plus terre à terre, j’entâme une période dite de vaches maigres, se profile loin devant moi de loooongs mois sans achats. Plâtre, enduits et isolants de toutes espèces auront eu raison de ma bourse, mais voyons le coté positif, je suis devenue une as du bricolage (à ma façon) ! Poser un calicot sur de l’enduit bien frais, décoller de la toile de verre, ça je sais faire (pour de vrai) ! Ça fait du bien parfois de baigner dans le jus de ses vieilles sapes, ça stimule l’imagination je vous dit (on se rassure comme on peut hein) ! Disons que ça ne me frustre pas outre mesure, du moins pour le moment.

 

La tenue, (une des rares à supporter les + 4 kg de rétention d’eau dans chaque jambe), c’est un peu la grande première après plusieurs jours habillée mi garçon/mi-pyjama. Pour la petite anecdote, j’avais mis ma jolie écharpe rouge et je l’ai machinalement enlevée juste avant de faire les photos, en toute logique quoi. Non mais franchement, jetez moi par la fenêtre !

 

Je crois que je vais en avoir pour encore 3 bonnes semaines avec mes histoires de travaux, d’ici là, ça risque d’être en pointillé par ici, voir de pas être du tout … Dieu que ça m’embête ! On va dire que ça sera pour mieux nous retrouver, avec chaleur et effusion. Je vous remercie aussi pour tous vos petits mots ces derniers jours, ce fût autant de sourires niais sur mon visage, en toute sincérité …

 

PS : Ah oui j’en profite pour placer un MAXI big-up pour  Marie qui a lancé il y a peu Coconutwool, les tricots heart made ! Yiiiiiiiiiihaaaaaaaaaaa !!!!

 

 

Teeshirt American Vintage, pantalon Zara, ceinture et compensées Asos

 

 

Ma vitamine C au creux de la vague, un classique.