MMXII

Ça y’est nous sommes en 2012 et je vous souhaite d’être heureux. De cette façon, on a fait le tour de l’essentiel.

En dehors des résolutions usuelles, je compte me lancer de nouveaux défis, reste encore à les définir. J’en ai besoin pour me sentir exister. J’aspire également à devenir quelqu’un de bien, mais ça c’est le travail d’une vie alors on verra…

2011 ne fût pas la meilleure année de mon existence, beaucoup de doutes, une santé qui faisait un peu la conne et à la fin de l’année ma mamie qui est partie, pour de bon. C’était mon dernier ascendant en dehors de mes parents et j’ai eu l’impression de marcher sur un pont qui s’écroulait. Viennent  maintenant les remords des promesses anodines que je n’ai pas eu le temps de tenir et la crainte des retours chez moi qui n’auront plus jamais le même goût, celui des retrouvailles. Je suis en train de dealer avec ça. J’y arriverai.

Ceci étant dit, le 1er Janvier c’est l’anniversaire de La Lionne et donc voilà, ça fait deux ans qu’on est là.

J’ai parfois eu l’impression de me perdre, d’être monté dans un bateau qui n’était pas le mien. Les fringues  et les choses de la mode ne représentent pour moi qu’un centre d’intérêt parmi tant d’autres, pour dire vrai peut être le moins important  d’entre tous. J’ai un peu de mal avec le vide de sens, j’aspire à ce que mes photos servent un propos, le mien et plus celui de mes vêtements. J’aimerais que des choses même infimes se diffusent  à travers elles,  une ambiance, des inspirations, de l’onirisme n’importe quoi  mais pas le chiffon pour le chiffon.  Je veux bien des fois mais pas tout le temps. Ouais je vais me détendre mais je ne veux pas qu’elle représente le principal, la détente. Je suis un peu lunatique alors ce qui vaut pour aujourd’hui… Attendons pour voir ! Je m’en demande peut être un peu trop.

J’ai cette tendance à tout dématérialiser, à chercher le spirituel en toute chose, c’est mon côté New Age. Assurément, je ne vis pas au bon endroit.  J’ai tenté de faire du doute quelque chose de positif et ça m’a permis d’avancer encore un peu plus vers ce que je suis, (une sacrée reloue). C’est donc en toute logique que la fantaisie qui me caractérise s’est mise à déborder ici. Maintenant, vous savez que je chante sous la douche, que j’aime dessiner et faire n’importe quoi avec le maquillage (je sais que vous kiffez, déconnez pas).   J’avais envie d’être honnête avec moi-même et par la même avec vous alors  j’ai commencé à vous montrer un peu plus de ce qui m’anime et je me suis sentie mieux.

J’ai commencé à bloguer pour m’évader, maintenant, je le fais juste pour être avec vous et j’adore ça.  Je vous remercie d’avoir été là, c’était bien. On va partager plus, je vous parlerai de mes ombres à paupières, on se racontera n’importe quoi. Ça vous dit ?

Câlins.

Vous aimerez peut-être