MICHONNE

Michonne

J‘aime les images, j’aime en produire, j’aime fantasmer dessus, voir au delà ma réalité. La majeure partie du temps, je n’ai que mon visage et mon corps à disposition. Alors souvent je m’amuse avec.

Cette photo m’a été inspirée par le personnage de Michonne de la série The Walking Dead. Michonne est  interprétée tout en subtilité par Danai Gurira. C’est un personnage meurtri, dont la force s’est forgée de ses blessures. Pour autant, son regard lorsqu’il n’est pas emprunt de rage ou de chagrin revêt quelque chose de très malicieux. C’est ce que j’ai voulu capter ici.

Chaque fois que je la vois, j’ai envie d’être elle juste quelques secondes pour expérimenter  sa force, et ne faire qu’un avec mon katana. Michonne n’est la proie de personne. C’est  ELLE qui chasse.

Pour les retardataires, The Walking Dead est une série américaine à mon sens dramatique et d’épouvante-horreur, tirée du comics de Robert Kirkman. L’histoire relate les mésaventures d’un groupe de survivants dans un monde post-apocalyptique. Pas de météorites ou de catastrophe climatique en cause. Ici, c’est une pandémie mondiale à l’origine obscure qui a transformé en zombies avides de chair fraîche la majeure partie de la population.

Je suis de celles qui n’auraient pas parié un kopeck sur ce pitch. On aurait facilement pu sombrer dans la série Z et pourtant… Les zombies ne sont finalement que prétextes pour explorer chaque recoin de la psyché humaine lorsque celle-ci est confrontée à des situations extrêmes.

The Walking Dead c’est une mise en scène magistrale (qui se la raconte un peu mais ça ne me dérange pas) et la mise en collision de personnages grandioses dans un environnement sordide. Les derniers épisodes révèlent une esthétique cinématographique que Stefen King n’aurait pas reniée. Je ne savais pas que l’angoisse pouvait revêtir autant de nuances.

Si vous êtes dans le creux de la vague, alors je vous déconseille de vous plonger là dedans.  Mais autrement, cette excursion  dans cet univers ultra pessimiste  et anxiogène vous fera expérimenter des émotions souvent ambivalentes et de nombreux questionnements d’ordre existentiels.  Mais attention, vous n’en sortirez pas indemne…

 

Vous aimerez peut-être