L’écossaise

On va commencer avec des considérations météorologiques. C’est lassant, mais ça fait partie du truc.

Parce que sans dec’ , se vétir tout ça, au départ c’est quand même dans l’optique de se protéger des éléments , de l’environnement et tout le bazar.

Pas sans lien donc avec notre thème de prédilection, vous en conviendrez.

Juste pour vous dire qu’aujourd’hui,  je me les suis pelées grave. Mince, j’ai failli défaillir, mais avec le sourire, parce que je portais la chemise de Maman.

C’est elle qui avec son radar infaillible m’as offert cette super chemise Pringle of Scotland (mais siiiii, les fameux cachemires d’Ecosse làaaa) il y a quelques années.  Laissez moi vous dire  que chez Pringle ils prennent pas les gens pour des cons . La chemise c’est du coton avec un tombé extra souple, bien lourd et bien enveloppant avec juste un chouille de soie dedans. Pure délectation.

Remarquez qu’en matière de mode, je suis une profane, vas-y que j’te mélange  des “prout-prouteries” de Lord écossais avec de la robe de bimbo californienne. Faire joujou avec les vêtements, c’est ce qui est bon, non?

Les boots, quand à elles sont toujours disponibles ici. Je vous préviens, les petites cochonneries en métal dessus sont de mon cru.

A cela,  j’ajouterai qu’un petit flacon de vernis transparent dans le sac, c’est jamais du superflu lorsque l’on est en collant…

Quand bien même ça te laisserait de petites marques disgracieuses sur la jambe droite…

Passez un bon début de semaine.

++++

 

Chemise Pringle of Scotland, robe “bodycon” American Apparel, boots Redoute Création, bracelet cuir Ben Sherman, montre Calvin Klein, bracelet H&M, collier French Connection

Vernis OPI “Hot and Spicy”