L’amulette et la violette

IMG_8486

Cette robe, je l’ai un peu achetée comme on achète un beau vase. J’ai été séduite par son coté clinquant, coloré. Je l’ai un peu conçue comme un objet d’extravagance au détriment du coté fonctionnel de la chose. Ne l’ayant pas envisagée dans son rôle utilitaire,  je me suis retrouvée avec une robe qui tombait en décrépitude dans mon armoire depuis plusieurs mois.

Le problème? Pour commencer, disons qu’il est assez délicat d’assortir à quelque chose une robe avec des rayures, du jaune, du violet, du noir, du blanc…

Chargée comme elle est, c’est une pièce qui supporte difficilement la cohabitation.

D’un point de vue météorologique, elle ne facilite pas les choses non plus, tout porterai à croire que c’est une robe pour gambader au soleil, une fleur dans les cheveux, mais que nenni! Elle est tout en coton molletonné, comme un sweat et qui plus est doublée polyester. Le tissu tout mou, tout doux, tout épais et la doublure qui fait transpirer, hurlent à corps et cris que c’est une robe pour l’hiver. Le hic c’est que le fameux coton en question se trouve être tellement épais qu’on ne peux rien porter d’autre au dessus. Tout un paradoxe.

Pour les temps frisquets d’été, lorsqu’on est bien en dessous de 25° c’est une alliée de premier choix.

Au départ, impossible de l’accorder avec une quelconque paire de chaussures, la bougresse étant difficile à apprivoiser et puis finalement ces petites sandales couleur naturelle avec du doré juste ce qu’il faut font très bien l’affaire. Le cuir naturel, c’est neutre, c’est doux, ça passe avec tout.

Avant de vous laisser, je me suis prêtée au jeux des questions/réponses pour l’adorable Helkinn du site MeltyFashion, si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, c’est par ici que ça se passe.

Passez une belle journée!

++++

IMG_8514IMG_8550IMG_8477IMG_8537IMG_8449IMG_8528

Robe Pa:nuu , sandales Dune, bracelets French Connection

Rouge à lèvres “Fluid” de M.A.C, vernis ” A Grape Fit!” OPI