Biker

 

” Tu mangeras des pâtes.”

 

Voilà ce qu’aurait dû me dire le vendeur le jour ou j’ai acheté cette veste il y a de ça quelques années …

 

Je vous plante un peu le décor:

 

J’ai à cette époque 19 ou 20ans, je suis sensé aller en cours mais je suis inscrite en contrôle terminal pour quasi toutes les matières. En fait, je bosse les 3/4 de mon temps avec de charmants marmots présentant des troubles de l’apprentissage. Tout ça me permet de payer ma cantine, mon portable, mes chaussures et quelques diabolos menthe à l’occasion. C’est la belle vie, y’a pas encore les factures, alors il arrive que  je craque mon falzar. Ce jour là, ce fut avec cette veste en cuir. Elle était là sur son portant, lourde, souple, roulée comme une déesse. Et puis c’était écrit “made in France” sur l’étiquette. La fin du mois toute proche annihilait toute tentative d’auto-raisonnement. Fébrile, je me dirigeai vers les caisses.  Après un cérémonial des plus pathétique au moment de sortir ma carte Electron (“J’achète…j’achète pas? Oh non Monsieur suis pas sûre là? J’y vais? Un…deux… HiHiHiHi! Le tout avec une voix à la Kevina biensûr), je suis repartie à la maison mi guillerette, mi-angoissée avec cette sensation d’avoir accompli un acte quasi obscène. A 500 balles la veste (500 ça passe mieux en “balles” qu’en euros), avec mon p’tit job d’étudiante, les temps s’annonçaient durs mais c’était bien fait pour ma gueule.

 

Arrivée à la maison:

“- Bonjour Man’, Bonjour Pa’!

– Ça c’est bien passé la fac?

Ouais, ouais, tranquille que je répond (alors que j’viens de passer tout l’aprem au centre commercial).

– Tu m’as l’air bien chargée dis moi…

– Non non ça va, c’est des livres, que je dis en filant dans ma chambre.”

 

Et vas-y que je te planque l’objet du délit sous mon pieu. Le mois d’après ça a été moins drôle de plus pouvoir manger à la cantine, et franchement relou les appels de la dame du Crédit Lyonnais, mais au moins je pouvais flamber avec ma veste .

 

Les années ont passé et elle n’a pas pris une ride. Bon, en fait si. UNE seule. Pour la petite anecdote, c’était il y a 3 ans, un mec complètement syphonné  me sort:

– T’en as un joli poitrail de chevreuil (?!!!)

Dans un soubresaut, j’t’ai remonté la fermeture éclair tellement fort qu’elle a cédé. Je ne l’ai jamais réparée depuis lors. Trop la flemme, en plus, c’était payant.

 

Passez une belle semaine!

xxxx

 

Veste Biker’s PARIS, jean et cardigan April77, teeshirt H&M, boots Caterpillar